Environnement

La gestion différenciée

Une gestion différenciée des espaces verts (vers 0 pesticides)

Le plan d’actions de gestion écologique des espaces verts initié par la Commune est bien en marche :

  • adhésion à la charte Maya et convention avec le pôle de gestion différenciée
  • soutien et développement de projets PCDN en faveur de la biodiversité (www.rixnature.be)
  • mise en place de projet de sauvegarde de la biodiversité.

En vue de multiplier notre champ d’actions pour atteindre le 0 pesticide d’ici 2019, nous poursuivons et menons de front plusieurs projets en collaboration avec divers partenaires, soit :

  • Réalisation du cadastre des espaces verts communaux : relevé des espaces verts des entités de Rixensart, de Rosières et de Genval avec à la création d’une carte interactive reprenant tous ces espaces en vue d’élaborer un plan de gestion différenciée.

  • Plan d’actions visant l’adoption d’espaces verts communaux par les « citoyens ».
    Le service travaux gère de nombreux espaces verts dont la superficie est supérieure à 1 are.
    L’entretien de ces espaces représente une charge de travail très importante pour le service. Afin de libérer du temps qui sera réinvesti dans l’entretien d’espaces nécessitant une gestion intensive, tels que des sites de prestiges ou des sites à sécuriser d’un point de vue de la visibilité pour les usagers de la route, les services ont proposé une liste de 18 espaces verts qui pourront être entretenus et valorisés par :

    • les habitants, par une gestion réservée à leur consommation propre ou par la création d’espaces de types « Incroyables comestibles » avec un accès libre pour tous (voire rubrique « Saveurs à partager » )
    • le service Travaux, par la création de prairies fleuries, la plantation de haies mellifères et d’arbres fruitiers.

  • Végétalisation de cimetières :
    La Commune n’utilise plus de pesticide, mis à part dans ses cimetières et depuis une année, un cimetière sur les cinq n’est déjà plus pulvérisé.
    Le cimetière de l’église Saint-André, à Rosières, a en effet été végétalisé de la manière suivante :

    • Ensemencement de prairies fleuries
    • Ensemencement de gazon fleuri
    • Plantation de sedum
    • Création d’ilots fleuris
    • Plantation d’un arbre fruitier

  • Aménagement du site communal « la Mare aux loups »
    Le site de « la Mare aux loups » représente un lieu de quiétude, en zone résidentielle. Laissé en friche pendant des années, il fait l’objet depuis 2014 d’une revalorisation au travers deux projets citoyens communaux :

    • L’aménagement d’un jardin collectif en permaculture par la Ferme de Froidmont.
    • La mise en place d’un rucher par l’asbl Melissa.

    Un troisième projet citoyen vient d’être lancé sur la parcelle communale restante, en collaboration avec le PCDN. Ce projet remplit pleinement les objectifs de cette dynamique, soit varier et optimaliser l’utilisation du sol. En effet, les aménagements prévus dans cette troisième zone seront spécifiquement accueillants pour la biodiversité : sans culture, ni « maîtrise » du sol, contrairement aux deux projets participatifs précités.


  • Village fleuri
    Cette année la commune a posé sa candidature pour le concours de Village fleuri et a reçu une fleur.